Logo du site
Materiateca | Università di Corsica
Le portail des artisans  |

Emeline Lavocat

Emeline Lavocat est une jeune designeuse diplômée de l'ESAD de Reims (Ecole Supérieure d'Art et de Design) et de l'ENSCI-Les Ateliers (Ecole nationale Supérieure de Création Industrielle). Elle est la Lauréate de la Résidence d'Artiste Fabbrica Design pour l'année 2020 et nous fais part de son retour d'expérience sur le travail du cuir issu de vaches de race Sainata élevées au Domaine Abbatucci).

Le cuir de vache/veau tigré (utilisé dans le cadre de la résidence Fabbrica Design) a subi un tannage végétal, à base de tanins de châtaignier ou encore d'écorces de chêne. Ce traitement donne au côté chair du cuir une couleur rosée. Côté fleur, le procédé utilisé permet de conserver le pelage de l'animal pour garder l'aspect tigré. Les nuances de couleurs varient selon les animaux du brun clair au brun foncé, en passant par le roux, avec des rayures allant jusqu'au noir. La qualité du pelage varie également selon l'âge de l'animal et la période à laquelle il a été abattu. L'EARL Vache Tigre valorisant les veaux, le format des peaux est conditionné par la taille de l'animal lors de l'abbatage.


Concernant les potentialités d'usages, ce cuir peut être utilisé comme les autres cuirs, en maroquinerie, en revêtement de surface, ou bien pour des objets du type luminaires, corbeilles, bijoux, etc., sachant que la présence du pelage complexifie largement sa mise en oeuvre.

Les principales contraintes de ce matériau sont :

- le format des peaux (principalement du veau et parfois des formats plus importants, lorsqu'il s'agit de vaches ou de taureaux mais c'est plus rare),

- le sens du pelage et la symétrie du motif sur celui-ci (selon l'usage que l'on veut faire du cuir, il va falloir prendre en compte ces deux éléments en amont pour des questions d'aspect, d'usage et de qualité de finitions),

- les disparités de qualité du pelage (uniformiser les longueurs à la tondeuse, enlever le duvet ou les extrémités des poils qui peuvent être abîmées pour avoir un aspect plus uniforme),

- l'élevage des veaux étant extensif, les cicatrices sur les peaux peuvent être importantes (certains morceaux ne peuvent donc pas être utilisés tels quels),

- l'approvisionnement : la méthode de tannage végétale permettant de conserver le pelage de l'animal est visiblement complexe et l'EARL Vache Tigre est actuellement en train de chercher un tanneur pour reprendre/poursuivre ce travail. Par ailleurs, le procédé de tannage végétal peut prendre plusieurs mois. La ressource est donc actuellement limitée et ne sera pas disponible régulièrement en quantité avant quelques mois, le temps de réaliser de nouveaux tests avec un tanneur, d'évaluer les éventuelles demandes et débouchés autour de ce matériau et de construire/pérenniser cette nouvelle filière.

 

Enfin, concernant les pistes de réflexion, il y a des expérimentations à faire sur :

- les procédés de tannage végétal qui permettent d'obtenir un cuir et un pelage de qualité régulière,

- les mécanismes pour uniformiser le pelage (longueur, enlever le duvet),

- le découpage propre des peaux (découpe laser ou autres procédés type cutter numérique, avec ses limites),

- l'amélioration des finitions (comportement du poil sur les bords).

 

 

Page mise à jour le 02/02/2021 par LACOMBE NICOLAS